Aujourd’hui je voudrais vous parler d’amour, un sujet qui nous occupe avec l’approche de la Saint Valentin.

Pour les personnes célibataires, c’est une fête qui n’est pas forcément bien acceptée, elle nous rappelle que nous sommes seuls, que si nous avions un compagnon ou une compagne nous aurions reçu une petite attention, un petit cadeau, nous nous sentirions aimés… C’est une période de l’année où nous ressentons encore plus la solitude.

Pour celles et ceux qui ressentent cette émotion négative en pensant à la Saint Valentin, je vous propose de tourner ce moment « difficile » d’une façon positive. C’est-à-dire d’une façon qui vous permette de ressentir des émotions positives.

Comment faire ?

Il s’agit de prévoir un moment pour soi, pour se faire plaisir, se cocooner, …

Apporter vous de l’attention à vous-même : un soin du corps par exemple, un bon bain chaud, aller se faire faire un massage, un cours de yoga, quelque chose qui vous ferait plaisir ce jour-là, porter un vêtement dans lequel vous vous sentez bien (vos chaussures préférées pour les femmes par exemple), regarder un film qui vous enthousiasme (plutôt comique et non une comédie romantique qui pourrait vous rendre triste), lire un bon livre vous préparer un bon petit plat,… quelque chose pour vous, pour vous dire que vous vous aimer.

En fait, se donner un moment pour soi où on s’apporte de l’amour, du soin, pour se faire plaisir à soi et se dire qu’on s’aime.

Car si on veut être heureux en couple, la chose la plus importante est vraiment de commencer par s’aimer soi-même. Car quand on se met en couple et qu’on n’a pas confiance en soi, cela va nous amener à nous poser un tas de questions, et à souffrir.

On pourra par exemple ressentir de la jalousie, avoir peur que l’autre trouve une femme plus jolie (ou un homme plus musclé !), avec un corps que nous jugerons plus mince, plus comme ceci ou comme cela, et nous allons vivre dans la peur, dans l’angoisse d’être quitté, trompé, trahi.

Cela peut aussi nous pousser aussi parfois à faire ou accepter des choses que nous ne voudrions pas, qui ne correspondent pas à nos valeurs, qui nous font souffrir, …

Alors que l’amour ne devrait pas nous faire souffrir, en fait toute notre souffrance vient du manque d’amour que l’on a pour soi.

Mais comment fait-on pour s’aimer ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Selon moi :

– Il s’agit tout d’abord de ne pas se juger. Vous savez cette petite voix qu’on entend dans sa tête « je suis trop nulle », « mais qu’est-ce que j’ai encore fait », « je ne suis pas assez bien », « je suis grosse, moche, … » en fonction de ce que vous aimez le moins chez vous.

Ces jugements qu’on porte sur soi nous entretiennent dans nos croyances, nous limitent dans nos actions, et surtout diminuent notre estime de soi.

Imaginez que vous êtes avec une amie qui vous dit « Je n’ai pas réussi cet entretien d’embauche, je suis vraiment nulle ». Allez-vous lui dire « Oui c’est vrai, tu es nulle, tu ne pourras jamais réussir » et l’enfoncer ?

Non, vous allez être empathique, lui dire que vous comprenez, et l’aider à comprendre ce qu’il s’est passé, ce qui n’a pas été dans son entretien et comment elle pourrait s’améliorer la prochaine fois. Vous allez l’aider à sortir de son ressenti négatif du moment. Vous allez valoriser les forces que vous lui connaissez, pour qu’elle reprenne confiance et se dise qu’elle peut faire mieux la prochaine fois.

– S’aimer soi-même, cela signifie que nous devrions nous traiter comme notre meilleure amie. C’est-à-dire nous apporter de la bienveillance et de l’empathie. En cas d’échec, ne vous blâmez pas, ne vous insultez pas en vous disant que nous êtes nul (point n°1 = ne pas se juger) mais prenez plutôt quelques minutes pour comprendre ce qui n’a pas marché, puis envoyez-vous de l’empathie, de l’amour.

Donnez-vous du soin, de l’amour, comme on le ferait avec un petit enfant.

Il faut de l’entraînement, car cette petite voix intérieure qui nous parle nous vient de l’enfance, en fonction aussi de ce que nos parents ont pu nous donner, de comment ils ont accepté nos émotions, de comment ils ont nourri notre estime de soi.

Pour ceux qui n’ont pas reçu le plein de confiance et de sécurité, le chemin vers l’amour de soi est plus difficile, mais la prise de conscience est le premier pas vers le changement. Donc si vous vous entraînez à prendre conscience ce cette petite voix qui est dans le jugement négatif de vous-même, vous pourrez la contrer et petit à petit vous apportez plus de bienveillance et d’empathie.

Ainsi, vous pourrez progressivement mieux vous aimer et cet amour de soi vous permettre de gagner en confiance en vous.

Alors attention, je ne vous dis pas que vous n’aurez pas de disputes dans votre futur couple, mais en ayant confiance en vous vous pourrez mieux faire confiance à l’autre. Et vous pourrez vous respecter, acceptez ce qui vous semble juste mais aussi savoir dire non quand vous le voulez.

De plus, si nous nous jugeons mal nous aurons également tendance à juger tous ceux qui nous entourent de manière négative. De là s’ensuivent des conflits, disputes, relations difficiles.

Et dès qu’on se juge, on émet des ondes négatives autour de nous. Alors que si nous nous envoyions de l’amour, nous créons un champ bénéfique qui attire l’abondance et les émotions positives dans notre vie.

Pour vous donner un exemple, prenons justement celui de quand vous êtes amoureux(se), au début de la relation. Vous vous sentez aimé, vous savez que vous êtes aimé, et tous les soucis disparaissent, vous avez cette sensation d’être sur un petit nuage, même si votre patron vous fait une réflexion vous vous en fichez, etc…

La personne dont vous êtes amoureuse vous fait des compliments et vous montre des preuves d’affection, elle vous envoie des petits messages, elle est douce avec vous. Quand on est amoureux, tout va toujours très bien. Nous nous sentons invincibles et capables d’affronter n’importe quelle situation.

Mais le problème, c’est que nous dépendons alors de quelqu’un pour nous sentir bien.

En revanche, si nous nous donnons cet amour à nous-même, que nous arrêtons de nous juger, que nous voyons toujours notre meilleur côté, que nous sommes doux avec nous et que nous nous pardonnons nos erreurs, comme lorsque nous sommes amoureuses, alors plus de problème, la souffrance va diminuer. Nous serons alors plus cool, indulgents avec nous-même, optimistes, et nous attirerons le positif dans nos vies.

Il y a un petit exercice que vous pouvez faire.

Notez sur une feuille comment vous souhaiteriez que votre amoureux ou amoureuse soit avec vous.

Quelle attitude devrait-il avoir ? Quels mots devrait-il vous dire ?
Quel regard poserait-il sur ce que vous, sur ce que vous faites ?

Et tout ce que vous aurez noté, vous allez vous l’appliquer à vous. Faites cela comme un jeu. Vous créerez une énergie de douceur et de respect, d’amour pour vous-même.

Je vous souhaite à toutes et tous beaucoup d’amour !